ICHT’ISOMED2

Projet Interlaboratoires , 2020 → 2021

Programme porté par : Anne Mailloux E. Herrscher (LAMPEA), M. Sternberg (CCJ)
Avec la participation de : Tatiana André


Comprendre les pratiques de pêche et la consommation de ressources marines en Méditerranée. Apports des analyses isotopiques de restes archéo-ichtyologiques. Porteurs : E. Herrscher (LAMPEA), A. Mailloux (LA3M), M. Sternberg (CCJ) (2020-2021)

Les ressources aquatiques sont un des piliers de l’alimentation méditerranéenne. Leur mode d’acquisition et leur consommation, en France méridionale, sont encore peu connues par l’archéologie aux périodes historiques. Pourtant les outils archéologiques ont permis dans d’autres régions d’Europe occidentale et dans certaines régions de Méditerranée de révéler des aspects jusqu’alors méconnus de ces pratiques. Ce projet propose de coupler pour la première fois une approche archéo-ichtyologique aux périodes médiévales et modernes pour le Sud de la France avec une analyse des signatures isotopiques de certains taxons. Cette approche novatrice et transdisciplinaire concernera dans un premier temps trois sites médiévaux et modernes en Provence. Un volet essentiel de ce projet pilote concernera également la mise en place d’un premier référentiel actuel inédit indispensable pour une interprétation fiable et précise des résultats isotopiques. Ce référentiel intègrera des collections de référence ichtyologiques d’Aix-en-Provence et de Madrid. À l’issue de ce projet AMORCE, le déploiement d’un projet similaire à l’ensemble de la Méditerranée grâce à une collaboration avec plusieurs laboratoires et universités européens permettra une approche diachronique de cette pratique essentielle de la vie méditerranéenne.