Dianne Unsain lauréate du Prix de thèse AMU 2021

21 juillet 2022 par Anne Cloarec-Quillon
La cérémonie de remise des prix aura lieu au mois de novembre 2022 lors de la Soirée Académique d’AMU.

Dianne Unsain figure parmi les lauréats du Prix de thèse AMU décerné pour l’année 2022, pour sa thèse de doctorat préparée à l’Ecole Doctorale « Espaces Cultes Sociétés » – ED 355 et au LA3M, intitulée :

Histoire d’os : Enjeux sociaux, économiques et environnementaux des ressources carnées en Provence (Xème – XIIème siècles) : les apports de l’archéozoologie

Soutenue à Aix Marseille Université le 29 novembre 2021

Jury :

Rose-Marie ARBOGAST, Directrice de Recherches, Archimède, UMR 7044, Rapporteure

Bruno LAURIOUX, Professeur, CESR, UMR 7323, Rapporteur

Daniel MOUTON, Membre associé, LA3M, UMR 7298, Spécialiste invité

Armelle GARDEISEN , Directrice de Recherches, ASM, UMR 5140, Présidente du jury

Nicolas FAUCHERRE, Professeur, LA3M, UMR 7298, Directeur de thèse

Jean-Philip BRUGAL, Directeur de Recherches, LAMPEA, UMR 7269, Co-directeur de thèse

Résumé :

Cette thèse propose l’analyse des restes de mammifères et d’oiseaux mis au jour sur quatre sites provençaux du premier âge féodal (Xe – XIIe siècle, Alpes de Haute-Provence). Au total, près de 45 000 fragments ont été analysés. Ils proviennent essentiellement de sites ruraux , occupés par des seigneurs, des soldats et des paysans (Notre-Dame et la Moutte d’Allemagne-en-Provence ; La Roca de Niozelles). Une partie du matériel étudié est associé à l’agglomération de Petra Castellana (Castellane). Cette dernière offre un contraste primordial pour comprendre le fonctionnement et les spécificités de la communauté paysanne de Notre-Dame. Foncièrement transdisciplinaire, cette thèse de paléo-histoire repose sur des méthodes archéozoologiques efficientes et innovantes empruntées aux préhistoriens et s’appuie amplement sur les données archéologiques, historiques, ethnologiques et iconographiques.
L’alimentation carnée provençale du haut Moyen Âge fut longtemps méconnue. Ce travail aborde des dimensions sociales, économiques, culturelles et environnementales des relations homme-animal. Plus précisément, il s’agit de caractériser les stratégies de production et de gestion du territoire, des troupeaux et de l’économie animale des élites rurales (seigneurs et soldats). Leurs comportements alimentaires sont analysés et confrontés à ceux de populations humbles pour tenter de dégager des points communs, des variations, mais aussi des liens entre ces différents groupes sociaux.

La cérémonie de remise des prix aura lieu au mois de novembre 2022 lors de la Soirée Académique d’AMU.