UMR 7298 • UNIVERSITÉ D'AIX-MARSEILLE • CNRS
LABORATOIRE D'ARCHÉOLOGIE MÉDIÉVALE ET MODERNE EN MÉDITERRANÉE
Vous êtes ici : > Valorisation > Expositions > Entre Barcelone et Montpellier, châteaux de Mèze

Entre Barcelone et Montpellier

Pavements et cheminées de faïences des châteaux de Mèze : XVIIe-XVIIIe siècles

22 juin 2013 - 29 novembre 2013
Château de Girard - Mèze
commissariat
Henri Amouric, Lucy Vallauri (LA3M AMU/CNRS Aix-en-Provence)
Jean-Louis Vayssettes (SRA DRAC Languedoc-Roussillon)
A l’initiative de Geneviève Rière, attachée territoriale de conservation du patrimoine de la ville de Mèze

Scénographie
Gérard Rocherieux
Décorateur-ensemblier
Luc Le Roux
Restaurations
Pascal Maritaux (conservateur-restaurateur LA3M)

 

Philosophie d’un projet

 

Les deux remarquables ensembles présentés dans cette exposition constituent de précieux témoignages du décor de deux belles demeures de la Commune de Mèze : le château des Muret, plus connu sous le nom de château Girard et la métairie de Creyssels.
D’apparence modeste, ces carreaux de faïence, fragiles et parfois altérés, évoquent cependant un siècle d’histoire de la céramique méridionale et de l’usage des grandes compositions de faïence dans le décor aristocratique et bourgeois, en Languedoc méditerranéen entre XVIIe et XVIIIe siècles.
Le lot le plus ancien, daté du milieu du XVIIe siècle, recouvrait les sols de la métairie de Creyssels. Il est constitué de carreaux d’origine catalane, représentant des scènes animées de batailles navales et terrestres, bordées de frises d’acanthes, de palmettes, de pointes de diamant.
Ces rajoles colorés et attrayants témoignent du goût du propriétaire et évoquent surtout la grande aventure que vécurent de nombreuses familles languedociennes en suivant les armées de Louis XIII, parties soutenir les Catalans contre le pouvoir castillan à partir de 1635.
Le second lot, de la première moitié du XVIIIe siècle ornait naguère les ébrasements des cheminées de la maison des Muret. Il est composé de faïences peintes en camaïeu de bleu de fleurs orientalisantes, d’animaux, de paysages architecturés et d’exceptionnels personnages vêtus à la turque. Ces 34 carreaux, fabriqués dans la Manufacture royale de Montpellier, dont les décors sinisants doivent beaucoup à la Hollande, ont été inscrits comme Monument historique au titre des objets mobiliers, par arrêté du 3 mars 2004 puis restaurés au LA3M.

Ainsi la commune de Mèze peut aujourd’hui s’enorgueillir de conserver deux admirables collections revêtements émaillés. L’exposition, qui permet de rendre aux habitants de la commune ce patrimoine, est accompagnée d’un ouvrage de la série Duo monuments, objets, édité par la DRAC du Languedoc-Roussillon Conservation régionale des monuments historiques.

Télécharger l'invitation au vernissage du 22 juin 2013

CATALOGUE D'EXPOSITION