UMR 7298 • UNIVERSITÉ D'AIX-MARSEILLE • CNRS
LABORATOIRE D'ARCHÉOLOGIE MÉDIÉVALE ET MODERNE EN MÉDITERRANÉE
Vous êtes ici : > Recherche > Axe 4 > Clôturé > Manuscrits européens

Conscience de soi et compréhension du monde à travers l’illustration des manuscrits européens 1250-1530

Depuis trois ans a été lancé un travail personnel de dépouillement et d’analyse des manuscrits enluminés de natures diverses, qui mènent par un chemin ou un autre à la formation morale de l’individu : prise de conscience de son libre arbitre, des valeurs morales des divers états de la société et de leurs impératifs, ainsi que de la nécessaire recherche du salut de son âme, et ce à travers des débats rhétoriques, des mises en scène et en mouvement de figures allégoriques, des parcours initiatiques, des figures-modèles historiques et fictives, dans les réécritures médiévales de l’histoire antique, dans les épopées et romans, les miroirs du prince, les ouvrages pour l’éducation des dames, les manuels chevaleresques puis courtisans. S’appuyant sur les nombreuses études des textes développées par les historiens de la société et les historiens de la littérature, la recherche se focalise sur la traduction, transposition, liberté, autonomie, divergence ou contradiction des illustrations face aux textes. Cette approche de la figuration des dilemmes moraux et des actions et entreprises qui manifestent les choix, bons ou mauvais, des individus permet de confronter les traditions iconographiques, la logique de la transmission et de la fabrication des images, aux choix conjoncturels et aux directives spécifiques qui sont fonction de moments et de contextes différents, de personnalités d’auteurs et de commanditaires particuliers. La mise à la disposition des chercheurs de bases de données en ligne sur les manuscrits enluminés autorise une approche sérielle et comparative plus significative dans son ampleur et permet de mieux prendre la mesure de l’impact des ouvrages et de leur réception.

 

Le projet veut diversifier les lectures selon les cas : rapprocher divers manuscrits d’un même texte, examiner une figure héroïque dans divers lieux, temps et textes, mettre en regard le traitement de divers personnages dans des ouvrages-recueils qui font défiler les personnages et leurs «cas», retracer des phénomènes d’imitation et de généalogie entre les manuscrits et leur illustration ou entre les textes et leurs reprises et transformations qui suscitent des prolongements de formules à succès iconographiques ou des mutations, interroger les curiosités et intérêts récurrents et convergents d’un commanditaire et/ou collectionneur de manuscrits. Les représentations du monde sont envisagées ici en tant que miroir de l’être humain, dans les diverses conceptions des correspondances entre eux : microcosme/macrocosme régis par des «lois» naturelles comparables, métaphores structurales et fonctionnelles qui associent la créature humaine et la Création divine dans sa globalité, place de l’homme à tous les sens du terme dans l’espace concret et symbolique, le temps et ses orientations téléologiques, la hiérarchie des êtres, les mouvements et élans qui les meuvent. Il ne s’agit pas d’une histoire des sciences ou des connaissances sur l’univers en soi, mais de la façon dont les minéraux, les végétaux, les animaux, la diversité des pays lointains et des peuples étranges semblaient alors des signes pour connaître et définir sa propre identité.

 

Les premières enquêtes ont porté sur les notions d’unicité et de duplication dans la fabrication des manuscrits parisiens autour de 1400, sur les manuscrits illustrés pour les Angevins de Naples au XIVe siècle et sur les choix d’histoires et d’images des manuscrits français autour de 1500. D’autres études comparatives ont été menées à propos de la figuration des doctes, des bestiaires et images de monstres hybrides, de la figuration des gemmes dans les décors de pages, sur les images de ville et leur perception sensorielle. Une nouvelle est en cours sur les images des commerces alimentaires urbains dans les manuscrits.

Mots-clefs

Histoire de l’art - manuscrit