UMR 7298 • UNIVERSITÉ D'AIX-MARSEILLE • CNRS
LABORATOIRE D'ARCHÉOLOGIE MÉDIÉVALE ET MODERNE EN MÉDITERRANÉE
Vous êtes ici : > Recherche > Axe 4 > Les arts du livre dans le sultanat mamluk au XIVe siècle

Les arts du livre dans le sultanat mamluk au XIVe siècle

 L’art du livre, comme l’architecture ou les arts décoratifs, a largement bénéficié du soutien des sultans et émirs de la dynastie mamlūke, ainsi que de la classe bourgeoise des grandes villes. La richesse de cette production artistique, tant par le nombre que la grande diversité des œuvres copiées (religieuses, littéraires ou scientifiques), résulte de ce mécénat exceptionnel qui prend place dans la région syro-égyptienne à la fin du Moyen Age (1250-1517).

 

Pourtant, alors que le sultanat mamlūk est particulièrement bien étudié, comme en témoignent les différentes études liées aux sciences historiques ou sociologiques, l’histoire de l’art et du livre en particulier restent les parents pauvres de cette recherche. Avec un nombre toutefois relatif, les publications sur les manuscrits à peintures figuratives constituent la majeure partie des ouvrages à notre disposition tandis que  nos connaissances sur la production enluminée se résument à une seule monographie (James, 1988). Au-delà de ce nombre restreint, les publications se cantonnent à une étude purement stylistique des peintures ou des enluminures. Cette approche qui ne tient pas compte de l’œuvre dans son ensemble, ni dans son contexte global de production artistique, ne suffit donc pas à comprendre les divers mécanismes liés aux arts du livre.

 

Autour d’un corpus de manuscrits réalisés au cours du XIVe siècle, période la plus fructueuse pour ce domaine artistique en contexte mamlūk, cette thèse tentera de répondre à une série de questionnements relatifs à la réalisation technique des manuscrits et aux conditions de cette production (identité et rôle des divers intervenants, lieux d’activité et économie du livre). Par l’observation attentive du matériel (codicologie, paléographie, histoire de l’art) et  l’étude des sources historiques, l’intérêt de cette recherche est de définir les caractéristiques et singularités de cet art du livre dans son contexte de production artistique. Enfin, l’examen de ce corpus constitue par ailleurs une des clés indispensables pour cerner la complexité des liens existants entre ces manuscrits et ceux réalisés dans le monde musulman contemporain. 

 

Opération de recherche effectuée dans le cadre d'une thèse.

 

  • Coran du sultan Baybars,Le Caire, daté 1304-06 - Londres, Bristish Library, Add.22412
  • Coran du sultan Baybars,Le Caire, daté 1304-06 - Londres, Bristish Library, Add.22412
  • Kašf al-hāl fī wasf al-hāl XIVe siècle - Copenhague, Royal Library, Cod.arab.294
  • Kalila wa Dimna, Egypte ou Syrie, XIVe siècle - Paris, BNF, Arabe 3467
  • Maqamat, Le Caire, daté 1334 - Vienne, Össterreichische Nationalbibliothek, Cod.A.F.9
Mots-clefs

Art du livre – sultanat Mamluk – XIVe siècle – peinture – enluminure – codicologie