UMR 7298 • UNIVERSITÉ D'AIX-MARSEILLE • CNRS
LABORATOIRE D'ARCHÉOLOGIE MÉDIÉVALE ET MODERNE EN MÉDITERRANÉE
Vous êtes ici : > Recherche > Axe 3 > Mobilités et échanges > Mémoires d'apôtres

Mémoires d'apôtres des îles méditerranéennes

le cas de Tite pour la Crète et de Barnabé pour Chypre

Une île est une terre entourée d'eau. Ce truisme nous fournit une première caractéristique du milieu insulaire : l'île est un monde distinct, avec lequel la communication est moins aisée qu'avec d'autres points géographiques. En ce sens, l'île relève de la marge.

 

Cependant, les îles du bassin méditerranéen ont pour caractéristique d'être situées dans une mer  entre trois continents. Elles se trouvent par conséquences sur des voies de navigation importantes, bien que variables en fonction des époques. Ainsi, les îles relèvent également du lieu de passage.

 

Du point de vue des traditions ecclésiales, cette tension entre les deux aspects des îles méditerranéennes se traduit par une autre tension :

  • La marge favorise le développement de traditions propres, mais également le maintien de traditions anciennes.
  • Le lieu de passage favorise l'intégration de traditions extérieures et nouvelles ainsi que la diffusion des traditions propres vers l'extérieur.

 

Le poids relatif de chacun de ces deux pôles n'est pas déterminable une fois pour toute. Il dépend de plusieurs facteurs. Une étude comparatiste peut être une manière d'évaluer le rôle respectif de chacun de ces facteurs, mais il est nécessaire que seuls quelques facteurs varient entre les objets étudiés. C'est le cas si nous nous intéressons à la mémoire des apôtres Tite et Barnabé, qui sont associés respectivement à la Crète et à Chypre.

 

En effet, Tite comme Barnabé sont des disciples de Paul, attachés à des îles de taille et d'importance similaire, et remis en valeur par des textes narratifs au cours du cinquième siècle. Personnage des origines, ces apôtres sont  des figures importantes de mémoire. Par mémoire, nous entendons la manière dont on se représente et se rappelle un personnage ou un événement du passé. Elle peut prendre des formes multiples : narratives, homilétiques, festives et rituelles, mais aussi iconographiques, sigillographiques, numismatiques, onomastiques etc.

Ce sont les variations, dans le temps et dans l'espace, de toutes ces formes de mémoire qui font l'objet de notre recherche.

 

Opération de recherche effectuée dans le cadre d'une thèse.

Mots-clefs

Mer méditerranée - Chypre - Crète - Apotres - Tite - Barnabé