UMR 7298 • UNIVERSITÉ D'AIX-MARSEILLE • CNRS
LABORATOIRE D'ARCHÉOLOGIE MÉDIÉVALE ET MODERNE EN MÉDITERRANÉE
Vous êtes ici : > Recherche > Axe 3 > Activités de Production : Programme 2 > Etudes céramologiques : Iran, potiers de Kâshân

Les potiers de Kâshân, Iran (fin 12e – début 14e s.)

Ce sujet d’investigation se trouve à cheval entre les axes 3 et 4, puisqu’il aborde aussi bien les questions d’ateliers de production, de matériaux, de transferts technologiques et de ses mutations, de la mobilité éventuelle des artisans que des aspects intimement liés au décor monumental (développé dans l’axe 4).

 

Les débuts de la production des céramiques à Kâshân, célèbres pour ses décors au lustre métallique et au petit feu (haft-rang ou minâ’i) sont encore assez obscurs. En se fondant sur le répertoire de pièces datées, que nous avons récemment mis à jour (voir biblio), il apparaît que cette production débute dans le dernier quart du 12e siècle et profite sans doute de l’effondrement de la dynastie seljoukide. La communauté des potiers de Kâshân semble assez rapidement se concentrer sur des productions prestigieuses, destinées en particulier à l’ornement des grands sanctuaires chiites (Qom, Mashhad), mais aussi sur la création de pièces de forme à usage non culinaire (vaisselle au lustre et à décor de petit feu). Ces objets répondent sans doute à des utilisations spécifiques (cadeaux de mariage, de circoncision ou de Nouvel an ?) au sujet desquels nous n’avons que très peu de renseignements.

 

Dans l’impossibilité actuelle de réaliser des missions de terrain afin de tenter de localiser les ateliers (une prospection à Kâshân serait pourtant très souhaitable), l’essentiel des recherches se concentre sur l’étude des collections ainsi que celle des sources textuelles. Après l’étude des objets conservés à la fondation Doris Duke, Shangri-La (Honolulu, été 2010), les recherches dans ce domaine continuent d’avancer avec la mise au jour de pièces inédites dans les réserves du musée de Sèvres. Un point sur ces recherches sera présenté à Londres, en janvier 2013, à l’occasion de la série des Yarshater Lectures (SOAS).

Mots-clefs

Céramique - Iran - Kâshân