UMR 7298 • UNIVERSITÉ D'AIX-MARSEILLE • CNRS
LABORATOIRE D'ARCHÉOLOGIE MÉDIÉVALE ET MODERNE EN MÉDITERRANÉE
Vous êtes ici : > Recherche > Axe 2 > Programme 2 > Cloturé > Château et de la Citadelle de Nice

L'évolution architecturale du Château et de la Citadelle de Nice dans le contexte géopolitique du duché de Savoie

fin XIVe - début XVIIIe siècle

L’immatérialité du Château de Nice aujourd’hui disparu, sur une Colline pauvre en vestiges, suscite encore de nombreuses interrogations. Cette ancienne forteresse frontalière peut néanmoins être restituée dans le contexte géopolitique du duché de Savoie, entre la « dédition » de Nice en 1388 et le démantèlement des fortifications du Château en 1706, sur l’ordre de Louis XIV.

 

Coincé alors entre les deux principales monarchies du moment - française et espagnole - le duché de Savoie ne peut rester à l’écart des conflits dans lesquels les Etats européens affirment leur puissance. Les Nations modernes sont de fait les seules à avoir la capacité d’entretenir des armées avec une artillerie importante et les moyens financiers nécessaires à l’édification, l’entretien et l’armement de places fortes pour consolider leur territoire. Avec la mise en place de gouvernements étatiques, le contrôle des frontières et des routes devient essentiel.

 

Les ducs de Savoie vont ainsi doter le comté de Nice – porte principale vers l’Italie et unique ouverture sur la mer - d’un système défensif élaboré, en renforçant dans un premier temps les fortifications médiévales, puis en développant sur la Colline un ensemble moderne hautement fortifié. Au château féodal des comtes de Provence juché sur son promontoire rocheux, vont ainsi être ajoutés des enceintes et des tours au XVe siècle, des boulevards d’artillerie au XVIe siècle, et une citadelle du XVIe au XVIIIe siècle allant du « tracé à l’italienne » au 1er système fortifié de Vauban.

 

De nombreux historiens ont écrit sur le Château de Nice, pour tenter d’en restituer l’image, la forme et les transformations successives, mais sans proposer une synthèse globale. Etonnamment, cette place forte n’a jamais été resituée dans l’ensemble fortifié pluriel se développant de la frontière des Etats italiens à celle de la Provence orientale, rattachée au royaume de France en 1482. Les fortifications du château et de la citadelle de Nice devront dés lors être étudiées au regard du riche patrimoine architectural militaire régional, composé d’anciennes places fortes médiévales, d’ensembles fortifiés modernes ou de transition.

 

Notre projet de thèse « L'évolution architecturale du Château et de la Citadelle de Nice dans le contexte géopolitique du duché de Savoie, fin XIVe - début XVIIIe siècle » se donne pour objectif de réaliser cette synthèse des ouvrages des maîtres d’œuvre médiévaux et des ingénieurs de l’époque moderne, en travaillant sur les constantes et sur les différences, sur la complexité du site remodelé au cours des siècles dans une topographie contraignante toute particulière. La prise en compte de l’espace et du temps constituera un élément déterminant dans l’étude de cet ensemble architectural imposant, à une période où l’architecture militaire a connu une évolution fulgurante.

 

Notre travail s’organisera autour du choix pertinent des sources, de leur compréhension et de leur exploitation appropriée, afin d’en extraire toutes les spécificités de l’évolution du Château de Nice dans le contexte déjà évoqué. A partir des données recueillies ou déjà connues, nous proposerons des restitutions ponctuelles, période par période, structure par structure. A cette fin, nous devrons acquérir une maîtrise approfondie de l’architecture castrale pour les périodes médiévale et moderne, poursuivre et développer nos recherches en archéologie du bâti, en archéologie sédimentaire et en archéologie de la démolition. L’enrichissement de la carte archéologique, la constitution d’une base de données circonstanciée, l’élaboration et l’application d’une méthodologie spécifique constitueront des outils essentiels pour atteindre notre objectif. L’analyse poussée des textes, de l’iconographie, des traités de fortification, une comparaison opérée sur des sites similaires et la référence à une bibliographie appropriée participeront bien entendu à cette étude minutieuse.

 

Par ce projet, où la rigueur scientifique s’unira au devoir d’objectivité, nous ambitionnons de contribuer à la découverte de connaissances pouvant exhumer la réalité historique du Château de Nice dans sa globalité temporelle et géographique.

 

Opération de recherche effectuée dans le cadre d'une thèse et du Projet Collectif de Recherche : la colline du Château de Nice.

  • La colline du Château à Nice vue du ciel
  • Le Château de Nice par Ercole Negro vers 1590 (SHAT Vincennes)
  • Le siège du Château de Nice en 1705 (SHAT Vincennes)
  • Dégagement d'une courtine du château comtal (PCR 2012/SAVN)
  • Dégagement d'une courtine du château comtal (PCR 2012/SAVN)
  • Relevé de l'escarpe du fossé oriental du château comtal (PCR 2011/SAVN)
Mots-clefs

Archéologie - Architecture - Artillerie - Bâti - Château - Citadelle - Fortifications - Nice - Provence - Savoie