UMR 7298 • UNIVERSITÉ D'AIX-MARSEILLE • CNRS
LABORATOIRE D'ARCHÉOLOGIE MÉDIÉVALE ET MODERNE EN MÉDITERRANÉE
Vous êtes ici : > Recherche > Axe 2 > Programme 1 > Abbatiale de Saint-Victor de Marseille

L’église abbatiale de Saint-Victor de Marseille (XIIe-XIIIe siècle)

Les fouilles archéologiques conduites sous la direction de Gabrielle Démians d’Archimbaud dans les années 1970 et les recherches du laboratoire sur les monuments tardoantiques de la crypte de Saint-Victor, dont la synthèse a été récemment publiée par Michel Fixot et Jean-Pierre Pelletier, constituent le point de départ pour l’étude complète de l’église abbatiale du célèbre monastère dont l’histoire monumentale postérieure au XIe siècle reste encore à préciser.

 

Ce projet entend apporter un nouvel éclairage sur la façon dont l’église supérieure, érigée à partir du Moyen-Âge central, s’articule avec le sanctuaire paléochrétien préexistant.

La focale thématique est orientée plus particulièrement sur l’abbatiale en excluant le monastère, avec comme objectif principal la réalisation d’une documentation très approfondie de l’édifice supérieur.

 

Celle-ci s’articule autour de plusieurs axes : vérification de l’exactitude et de la précision des plans d’architectes par le biais de levés de points topographiques ; collecte des données sur les campagnes de restaurations menées depuis l’époque moderne, notamment au XIXe siècle ; campagnes de relevés réalisés à partir d’un large éventail de méthodes et de techniques (photographies redressées ou relevés numériques au tachéomètre laser, accompagnés de relevés manuels).

 

Ces différentes opérations permettront d’élaborer une stratigraphie murale de l’église supérieure appuyée par une étude des traces d’outils et des signes lapidaires pour préciser la chronologie des différentes campagnes de construction.

 

Une modélisation par photogrammétrie 3D des sculptures, associée à l’étude des profils des moulurations renseignera sur le caractère précurseur du chantier victorin, monument clef pour la connaissance du processus d’adoption du nouveau langage architectural gothique en Provence.

À cet égard, il s’agit d’enquêter sur l’état d’avancement de l’abbatiale aux XIIe et XIIIe siècles, période d’apogée de la puissance spirituelle et économique du monastère de Saint-Victor - dont l’histoire architecturale reste paradoxalement mal connue -  pour ensuite documenter les campagnes de fortification de l’église au XIVe siècle.

 

Opération de recherche effectuée dans le cadre d'une thèse.

Mots-clefs

Marseille - Saint-Victor - Provence - abbatiale - Archéologie du bâti - Relevé architectural - Architecture gothique