UMR 7298 • UNIVERSITÉ D'AIX-MARSEILLE • CNRS
LABORATOIRE D'ARCHÉOLOGIE MÉDIÉVALE ET MODERNE EN MÉDITERRANÉE
Vous êtes ici : > Recherche > Axe 2 > Programme 1 > Saint-Victor de Marseille

L’abbaye de Saint-Victor de Marseille

La publication des deux volumes relatifs à l’abbaye de Saint-Victor de Marseille en 2009 (Éditions Brépols, Collection Bibliothèque de l’Antiquité tardive, 12 et 13) n’a pas mis un terme à l’intérêt porté au monument. Mais, dorénavant, les interventions ont davantage porté sur les questions relatives à l’accompagnement de nouvelles recherches et à l’effort de mise en valeur à l’intention du public visiteur.  Tour d’abord, les restaurations entreprises par le service des Monuments historiques en 2011 ont donné lieu à une campagne de surveillance archéologique sous les responsabilités respectives de la société Hades (F. Blanc), pour ce qui concerne le suivi des travaux touchant les élévations autour du sanctuaire paléochrétien, et de l’Atelier du Patrimoine de la Ville de Marseille (M. Moliner) à l’occasion de sondages effectués dans la perspective de confortement des fondations de deux piles nord de l’église haute. À l’occasion de ces travaux a été constitué un comité scientifique auquel ont participé M. Fixot et J.-P. Pelletier. Ces observations complémentaires n’ont en rien infirmé les conclusions exposées en 2009.

 

Mais les restaurations effectuées dans les cryptes sont appelées à déboucher sur une réfection de l’éclairage qui doit permettre une différentiation et une meilleure compréhension des différentes parties qui les composent et, de la même façon, M. Fixot et J.-P. Pelletier ont été consultés dans cette réflexion et ont participé aux réunions relatives au projet. Simultanément, et dans une perspective pédagogique complémentaire, à la demande du clergé, M. Fixot a participé à un petit groupe de travail constitué pour la réalisation d’un audioguide destiné à une mise en place en 2013. Il a aussi été consulté pour la présentation du site de Saint-Victor au Musée d’Histoire de Marseille en cours de réfection. Dans le domaine des publications, une notice relative à Saint-Victor a été rédigée pour un ouvrage collectif présentant l’époque paléochrétienne en Provence sous ses aspects intellectuels, spirituels, historiques et archéologiques (dir. J. Guyon). Une autre notice est en cours de rédaction pour un ouvrage sur l’archéologie marseillaise commandité par l’INRAP. Enfin, pour la fin 2012, le texte d’une reprise, augmentée et corrigée, de l’ouvrage Saint-Victor de Marseille, de la basilica paléochrétienne au monasterium médiéval, publié en 2004, doit être donnée à un éditeur.

 

Ces différentes participations sont destinées à  expliquer et à répandre auprès de tous les publics les interprétations nouvelles exposées dans les publications de 2004 et de 2009. Dans ce domaine, c’est un travail de fond, répétitif, qui s’avère nécessaire afin de revenir sur l’image qui s’est imposée à la suite des recherches de F. Benoit, par exemple celles qu’il exposait dans sa publication de 1966. Les fouilles conduites par G. Démians d’Archimbaud entre 1970 et 1975 avaient déjà donné l’occasion d’ébaucher un retournement de ces perspectives plus anciennes qui a été maintenant été complété et argumenté. De nouvelles restitutions ont été proposées qui montrent comment l’atrium identifié naguère par F. Benoit n’est autre que le sanctuaire paléochrétien proprement dit, monument à plan centré dont l’ordonnance en élévation comprenait grandes arcades, tribunes et claire-voie. Les fidèles l’atteignaient au terme d’un cheminement commencé par une entrée monumentale, au nord,  traduite à l’époque romane comme tour-porche (Tour d’Isarn). Après une surface intermédiaire traversant le cimetière, ils atteignaient un avant-corps (la chapelle médiévale Notre-Dame de Confession) qui anticipait le sanctuaire. Ces interprétations se complètent de celles qui montrent la genèse des parties médiévales du monument.

Mots-clefs

Marseille - Saint-Victor - abbaye - Archéologie du bâti - Relevé architectural - Architecture religieuse