UMR 7298 • UNIVERSITÉ D'AIX-MARSEILLE • CNRS
LABORATOIRE D'ARCHÉOLOGIE MÉDIÉVALE ET MODERNE EN MÉDITERRANÉE
Vous êtes ici : > Recherche > axes 2018-2022 > Axe 1

Axe 1 : Villes, fortifications, peuplement et territoire

 

Les travaux réalisés sur l’habitat, les fortifications, les édifices de culte et l’environnement depuis plus de 40 ans maintenant dans le cadre du laboratoire ouvrent désormais la voie à une analyse de l’organisation et de l’évolution des territoires. Cette recherche, qui a pris forme durant le précédent quadriennal, est articulée autour des questions des formes et dynamiques de peuplement, de l’insertion des établissements dans le terroir, de leur mise en réseau et de leur hiérarchisation. L’analyse, systémique et spatiale, se doit d’être multifocale et diachronique afin de saisir correctement les phénomènes complexes à l’échelle d’unités paysagères ou de bassins de peuplement. Ces derniers constituent des cadres bien adaptés à la mise en œuvre des protocoles d'acquisition des données et réunissent les conditions favorables à l’élargissement des perspectives ainsi qu’à des études comparatives. Si l’ancrage métropolitain demeure important, la recherche s’ouvre ainsi un peu plus encore sur le monde méditerranéen en intégrant désormais des projets internationaux en Italie, en Algérie en Crète, à Chypre ainsi qu’en Egypte. Trois approches sont mises en œuvre par les chercheurs au sein de cet axe : l’archéologie castrale, le phénomène urbain, la topographie religieuse. Souvent combinées, elles convergent toutes vers les mêmes problématiques et s’inscrivent dans la longue durée, imposée par la grande complexité des sites étudiés où de puissantes sédimentations sont souvent associées à des édifices conservés en élévation. Dans ce cadre, la pratique de la transdisciplinarité est désormais parfaitement intégrée et bien pensée en amont même des opérations de terrain. Les échanges avec les historiens des textes et les historiens de l’art sont nombreux, alors que les spécialistes des sciences de la vie et de la terre sont étroitement associés aux opérations. Le recours à l’archéométrie est également devenu systématique, aussi bien pour la caractérisation des sédiments et des matériaux que pour les datations. Enfin l’archéologie préventive tient ici une place importante, particulièrement en milieu urbain, mais aussi dans les contextes ruraux où ces travaux sont parfois associés à la recherche programmée. Ces opérations sont par ailleurs pourvoyeuses de lots importants de mobiliers (céramique, objets métalliques…) mais s’intéressent aussi à des monuments conservés en élévation, qui mettent cet Axe1en étroite connexion avec les deux autres axes du laboratoire. L’investissement des chercheurs sur le terrain, avec un soutien solide des ITA, permet à l’axe 1 de maintenir son très haut niveau de production de données et de conserver sa spécificité dans ce domaine, aussi bien au sein du LA3M que plus généralement sur le plan national. Cette caractéristique permet de consolider notamment les liens avec l’enseignement en continuant d’accueillir un grand nombre d’étudiants sur les chantiers de fouilles programmées.

Programme 1 : PHÉNOMÈNE URBAIN Programme 2 : ARCHEOLOGIE CASTRALE ET PEUPLEMENT RURAL