UMR 7298 • UNIVERSITÉ D'AIX-MARSEILLE • CNRS
LABORATOIRE D'ARCHÉOLOGIE MÉDIÉVALE ET MODERNE EN MÉDITERRANÉE
Vous êtes ici : > Productions > Publications > Le groupe épiscopal de Fréjus

Le groupe épiscopal de Fréjus

Brepols, 2012 - 592 pages - ISBN 978-2-503-54763-3

sous la direction de Michel Fixot

 

Le groupe épiscopal de Fréjus se compose de deux églises dont l’organisation répond au schéma de l’« église double » auxquelles s’ajoutent le baptistère, le palais épiscopal et le cloître canonial. C’est donc un monument complexe dont les élévations montrent différentes époques.Dans sa structure, le baptistère date du Ve siècle et des origines de la cathédrale, tandis que les autres composantes relèvent pour l’essentiel de l’architecture médiévale. Cependant, le palais épiscopal fut affecté par des destructions brutales au commencement du XIXe siècle, au moment de la Restauration.

 

Les résultats présentés dans cet ouvrage sont d’abord issus de fouilles archéologiques et d’observations effectuées à l’occasion de campagnes de restaurations à l’initiative du service des Monuments historiques. Elles furent menées sous la conduite du regretté Paul-Albert Février, disparu en 1991, et ont été complétées par des recherches dans des fonds d’archives médiévales et d’époque moderne qui permettent en particulier de restituer l’histoire du palais épiscopal depuis le XIVe siècle et de décrire les politiques de restauration depuis le commencement du XIXe siècle jusqu’à la période contemporaine.

 

Ce dossier, dont le traitement s’est étendu sur trois décennies, apporte des éléments de compréhension sur l’inscription de la cathédrale paléochrétienne dans la topographie de la ville antique. Il retrace la physionomie du groupe initial au Ve siècle, évoque la constitution de la « cathédrale double » au XIe siècle et décrit l’importante campagne de reconstruction qui l’affecta à l’aube du XIIIe siècle. Les transformations de la cathédrale s’accompagnent alors de l’urbanisation du quartier proche. La fouille ainsi que les sources écrites renseignent également sur les dispositions intérieures de la cathédrale et sur leurs transformations sous l’influence des modes liturgiques à partir de la fin du Moyen-Âge.